20 juin 2002 4 20 /06 /juin /2002 17:25
Comme beaucoup de blogs, le mien est né d’une insatisfaction et d’une conviction qui me poussent à m’exprimer : insatisfaction par rapport à ce que je lis, vois et entends depuis plus de 20 ans sur le sujet des Ressources Humaines et conviction que l’on pourrait faire beaucoup mieux avec un peu plus de bon sens et de pragmatisme.

J’ai œuvré de nombreuses années dans les Ressources Humaines (j’ai dirigé le développement des compétences d’une banque internationale). J’ai aussi été créateur d’une entreprise (que j’ai, depuis, revendue à un grand groupe français) et je suis un spécialiste du développement (j’ai écrit sur ce sujet des articles publiés par la presse économique). Partout où je suis passé, j’ai su réconcilier stratégie de l’entreprise et intérêt des individus, objectifs des opérationnels et objectifs des RH. Aujourd’hui, j’accompagne des individus pour qu’ils retrouvent une activité (je fais de l’outplacement et mets en œuvre des PSE). Là aussi, je continue de réconcilier : une offre pauvre et une demande forte si mal organisées.

Et, comme beaucoup, je suis inquiet du climat social tendu qui couve sous la cendre dans l’entreprise et aussi de la défiance que celle-ci suscite de plus en plus auprès des salariés. Je me dis qu'il nous faut agir,.sans doute en innovant davantage et en sachant sortir des sentiers battus. Après tout, que risque-t-on ? 

Car enfin, qu’il s’agisse de l’emploi (je pense au sort des seniors comme des plus jeunes sur le marché du travail…), de GPEC (à qui une récente obligation redonne soudain de la jeunesse…), de formation (qui a tant de mal à former ceux qui en ont le plus besoin...), du Bilan de Compétences qui ne marche pas (moins de 0,5 % des salariés du privé font un bilan par an…), de mobilité interne qui peine à se développer (1,1 % des cadres ont changé de service en 2006...), etc., il faut reconnaître que nous avons du mal sur tous ces sujets. Ce qui frappe, c’est en effet notre difficulté à trouver des solutions qui marchent dans un monde économique qui change et se durcit : précarité accrue, clivages de plus en plus larges entre des grands groupes ordonnateurs qui arrivent encore à maintenir un peu de sécurité et un tout autre monde économique rendu au sort de sous-traitant et plongé dans l’insécurité
.

Pour contrer ces mauvaises tendances, ma conviction est qu’une plus forte implication de chacun (salariés, responsables de Ressources Humaines et décideurs) dans le rôle qui est le sien changerait sensiblement le cours des événements. Rien ne peut se faire si ceux qui sont concernés ne sont pas à fond « dans l’histoire » ! Or la réalité est tout autre. Le DIF (Droit Individuel à la Formation) n’en est-il pas le meilleur des exemples ? Au lieu d’entraîner une vraie mobilisation des salariés sur leurs besoins de formation, celui-ci a fait un « flop », laissant chacun dans l’interrogation, la passivité ou, pire, dans l’ignorance absolue de cet avantage notoire. L’idée de ce blog est de partager des idées concrètes qui marchent pour que chacun soit davantage acteur de son parcours professionnel.
Ici, l'on pourra s’exprimer, échanger et s’enrichir. Et chaque fois que je le pourrai, j’apporterai mon éclairage, l’expérience que j’ai pu éventuellement forger sur ce sujet et, le cas échéant, un exemple pratique que l’on pourra suivre.

En mars 2008, est paru un livre que j’ai écrit sur l’un de ces sujets sensibles sur lesquels nous avons tous à faire des progrès. Son titre : 2 minutes pour bien se vendre, l'art de parler de soi (Editions LEDUC).

                                                                                                        Yves Maire du Poset

Partager cet article

Repost 0
Published by yves Maire du Poset
commenter cet article

commentaires

gianna 02/04/2015 08:42

Monsieur Maire du Poset,

Ayant entendu votre interview sur France Info du 11/09/2013, je me permets de vous soliciter.
En effet, dans le cadre d'un mémoire professionnel portant sur la mobilité interne et les outils permettant d'optimiser sa mise en place et sa valorisation auprès des différents acteurs de l'entreprise, j'envisage de développer à ma soutenance le concept du "vis ma vie" et aimerait interroger des salariés l'ayant expérimenté pour avoir leur retour d'expérience. Auriez vous dans vos relations des personnes l'ayant expérimenté ou travaillant dans une entreprise le pratiquant?
Vous remerciant par avance pour votre éventuelle aide, je vous prie d'agréer mes sincères salutations.

Estele 21/01/2014 18:45

Toute la difficulté réside effectivement dans le fait de créer une cohésion entre l'entreprise et les salariés, de manière à fédérer les efforts. Il ne faut pas oublier que sans salariés, pas
d'entreprise... les chefs d'entreprises commes les RH doivent effectivement leur accorder plus d'importance... merci pour cet article ou vous rappelez effectivement les incohérences du marché de
l'emploi actuel

Mes livres

Pour acheter un livre directement sur le site des Editions Leduc, cliquez sur l'image

 

 

livre Décrochez le job de vos reves

 

Livre Réussir entretien recrutement

 

livre Toutes les clés du savoir vivre