14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 14:35

France 5 - Interview de Yves Maire du Poset par Odile Gnanaprégassame publiée le 3 juin 2011

 

Comment définir le savoir-vivre en entreprise ?

Yves Maire du Poset :
Le savoir-vivre est un état d’esprit avant tout. Il ne s’agit pas uniquement de formules ou de gestes de politesse. Faire preuve de savoir-vivre consiste à être en situation d’empathie envers les autres, c’est-à-dire être à leur écoute et chercher à comprendre leurs attentes. Il est toujours préférable d’aller vers les autres avec sympathie plutôt que s’en défier a priori. Les règles du savoir-vivre sont les mêmes en entreprise et dans la vie quotidienne. A un détail près, l’entreprise génère en plus une pression du résultat.

En quoi le savoir-vivre est important lorsque l’on intègre une nouvelle entreprise ou un nouveau service ?France 5 savoir vivre

Y. M. du P. :
L’entrée dans l’entreprise est un moment clef. C’est à vous de faire le premier pas et d’aller à la rencontre de vos collègues. N’attendez pas que l’on vienne vers vous et organisez un vrai rendez-vous avec chacun d’eux. Le secret est d’être à l’écoute de l’autre, et de le faire parler en premier. Vous avez tout à y gagner : on verra que vous êtes à l’écoute et vous en apprendrez davantage sur l’entreprise et son fonctionnement. Vous avez réussi votre entrée dans l’entreprise si vous réussissez à connaître vos collaborateurs et collègues sans vous mettre en avant.

Faire face à un différent avec un collègue : une situation à risque. Comment s’y prendre ?

Y. M. du P. :
Le seul moyen de sortir d’un différent, c’est d’en comprendre la nature. Si vous allez au coeur du problème, bien souvent, vous vous apercevez qu’il ne s’agit pas d’un problème de fond mais de forme. Il vaut mieux choisir de comprendre avant de faire la guerre. En cas de désaccord, la marche à suivre est la suivante : commencez par dire "Oui, tu as raison", pour ne pas bloquer la conversation, puis vous enchaînerez en exprimant les raisons de votre désaccord pour terminer par l’exposition de pistes ouvertes afin de régler ce désaccord.

Y a-t-il une bonne manière de demander quelque chose ?

Y. M. du P. :
Lorsque vous formulez une demande, par exemple à votre assistante, il est inutile d’employer un ton désobligeant. Adressez-vous à votre assistante comme vous vous adressez à votre patron. Montrez-lui que vous savez que son métier n’est pas facile. Et si c’est bien demandé, on ne vous refusera rien. Ce n’est pas parce qu’on est diplômé de l’enseignement supérieur que l’on doit rouler des mécaniques !

Vous insistez sur l’importance de préparer à l’écrit ce que l’on a à dire ?

Y. M. du P. :
Faire preuve de savoir-vivre, c’est respecter l’autre. En toute situation, il faut lui envoyer un message clair. En cas de désaccord, ou si vous souhaitez faire un reproche à un collègue, cela se prépare ! Prenez le temps de poser par écrit ce que vous allez dire, cela permet de prendre du recul et de ne pas dire de bêtises. Ne réagissez pas à chaud.

Dans quelle mesure le savoir-vivre contribue-t-il à la réussite professionnelle ?

Y. M. du P. :
Si vous voulez bien travailler, mettez-y les formes. C’est l’une des clefs de l’efficacité et de la réussite professionnelles. Et cela aura d’autant plus d’impact que le relationnel est en net recul dans le monde de l’entreprise. Si ce que vous avez produit n’est pas idéal, mais que vous y avez mis les formes, personne ne vous en voudra, on cherchera même à vous aider. Vous pouvez être le meilleur professionnellement, mais si vous manquez de savoir-vivre, vous allez au devant de difficultés. Le savoir-vivre optimise les chances d’arriver au bout de votre projet. L’ambition n’est pas antagonique au savoir-vivre, bien au contraire. Un manager ambitieux a tout intérêt à ce que son équipe le suive. Or en faisant passer les choses par la force il ne va rien obtenir. Faites preuve de savoir-vivre, vous serez reconnu, ce qui est idéal pour gravir les échelons, se créer un réseau et rester informé sur ce qui se passe.

Le savoir-vivre au quotidien

En arrivant le matin 
: ayez le sourire, dites "bonjour" au portier, à la standardiste etc., ça ne mange pas de pain. Un petit mot tous les jours, cela instaure la relation. Attention, cela ne veut pas dire que l’on doit passer trois heures à la machine à café le matin, il faut rester professionnel.

En open space  : la cohabitation est difficile. Cela vous oblige à redoubler d’attentions et d’efforts. Rangez votre bureau, ne parlez pas trop fort, ne faites pas trop de bruit, soyez discret en somme.

En réunion  : arrivez à l’heure, préparez vos interventions, et écoutez bien afin de pouvoir vous montrer critique sur ce qui est dit, dans le bon sens du terme.
En soirée ou séminaire d’entreprise  : c’est un passage obligé, vous devez jouer le jeu. Mais jusqu’à un certain point : vous n’êtes pas obligé de faire n’importe quoi.

 

Lien vers l'interview sur le site de France 5 :

http://emploi.france5.fr/job/efficace/integration-entreprise/69055437-fr.php

Partager cet article

Repost 0
Published by yves Maire du Poset
commenter cet article

commentaires

Mes livres

Pour acheter un livre directement sur le site des Editions Leduc, cliquez sur l'image

 

 

livre Décrochez le job de vos reves

 

Livre Réussir entretien recrutement

 

livre Toutes les clés du savoir vivre