26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 12:50

Photo ou pas photo ? Obligation de s'en tenir à une page ? Faut-il mentionner ses enfants ou surtout pas ? Je tente le CV vidéo ou je vais être (grave) ridicule ? Les réponses d'Yves Maire du Poset, consultant en ressources humaines

 

 

GraziaLire l'article de Pauline Pelissier sur le site Grazia.fr :

 

http://www.grazia.fr/au-quotidien/vie-pratique/articles/le-bon-cv-pour-mettre-toutes-les-chances-de-son-cote-547335

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 18:33
Emission Good Morning Business animée par Stéphane Soumier :
   
Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 13:57

La nuit, le lampadaire n’éclaire que la zone autour de son pied, laissant le reste dans l’obscurité… Dans les Ressources Humaines, nos méthodes et nos pratiques ne devraient-elles pas, elles aussi, étendre leur éclairage ?

 

Un livre récent, « Le théorème du lampadaire »*, explique la tendance des économistes à n’utiliser que les paramètres classiques et parfois désuets pour expliquer les crises actuelles. Ces paramètres, dit l’auteur, n’éclairent qu’une partie des réalités, comme les lampadaires… De telle sorte que ces économistes se privent d’éléments dont la prise en compte enrichirait l’analyse des réalités et optimiserait nos chances de sortir de ces crises ! 

 

J’emprunte volontiers cette image du lampadaire pour interroger notre métier de gestion des ressources humaines...

 

Lien pour lire la suite sur Le Journal du Net : http://www.journaldunet.com/management/expert/53706/ne-soyez-plus-victime-de-la-politique-du-lampadaire.shtml

Partager cet article
Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 12:02
Emission Good Morning Business animée par Stéphane Soumier : 
     
Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 16:55
Après la polémique suscitée par la publication du livre « DRH, le livre noir » de Jean-François Amadieu (Seuil), voici quelques idées pour rédiger, a contrario, « un nouveau livre blanc » de la DRH.
 
Au-delà de la controverse que ce livre suscite (il a ses excès mais ses détracteurs aussi), il offre une occasion de réfléchir à nouveau sur le métier de gestion des Ressources Humaines en remettant son objectif principal au premier plan : contribuer à la performance de l’entreprise.
 
Bref rappel du contexte. Depuis une trentaine d’années, les grandes évolutions économiques que nous avons connues ont contraint l’entreprise, pour survivre, à introduire de nouvelles pratiques qui, au fil du temps, ont parfois produit de mauvais effets. Un exemple : l’introduction des modèles d’ingénieurs (en vogue dans l’industrie notamment) avec notamment l’évaluation permanente et le chiffrage envahissant qu’il induit.
De tels changements, dans un premier temps, ont été heureux car ils ont contribué à professionnaliser les métiers et à objectiver les résultats. Mais leur utilisation à l’excès a, comme toujours, produit l’inverse du but recherché.
 
La DRH n’a pas échappé à ces changements : elle les a même accompagnés. Mieux,...
Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 14:52

RÉUSSIR VOTRE ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

par Yves Maire du Poset et Olivier de Clermont-Tonnerre

 

 

La nouvelle édition, enrichie, sort le 15 février prochain.

 

 

Réussir votre entretien de recrutement c1

- Alors… comment s’est passé ton entretien… ?

- Heu… globalement pas mal, mais j’aurais pu être meilleur…

 

Frustration, impression mitigée, incertitude, grand flou quant à la suite des événements… Dans 90 % des cas, ce sont de tels sentiments qui dominent chez le candidat à l’issue d’un entretien de recrutement ! Grâce à ce livre, sachez ce qu’il faut dire… et ne pas dire pour passer avec succès cette étape décisive et décrocher le job de vos rêves.

 

Écrit par deux consultants spécialistes de la gestion de carrière, l’un ancien chasseur de têtes et l’autre spécialiste du marketing de soi, ce guide explique concrètement comment maîtriser les techniques de l’entretien individuel. Il aborde également l’entretien de recrutement interne, dans le cadre d’une mobilité au sein d’une même entreprise.

Dans cet ouvrage :

- Comment briser la glace dès les premiers instants ?

- Comment dominer la conversation dès le début de l’entretien ?

- Comment se préparer aux questions qui dérangent, aux questions iconoclastes, aux questions plus personnelles ?

- Comment répondre à la question bateau sur les défauts ?

- Comment aborder la question de la rémunération ?

- Comment tourner à son avantage des sujets délicats, des difficultés relationnelles avec sa hiérarchie, une interruption de parcours professionnel… ?

- Comment s’adapter à son interlocuteur : un DRH ? un membre de l’équipe ? un chasseur de têtes ?...

 

Conseils, témoignages, exercices, tableaux et encadrés… Pas de longs discours, ni de théorie mais un livre d’une grande clarté qui aide à trouver la bonne réponse quelle que soit la question et quel que soit le piège tendu.

 

 

"Du début jusqu'à la fin, l'entretien de recrutement est parsemé de pièges. Ce petit livre propose des phrases prêtes à l'emploi, capables de répondre à n'importe quelle question embarrassante mais aussi de remettre à sa place, avec diplomatie, un recruteur un peu hautain ou manipulateur..." Le Parisien

 

 

Editions Leduc

Collection Zen Business

192 pages - Prix : 7 €

 

Pour l'acheter directement sur le site des Editions Leduc : Cliquez ici

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 12:44

Journal du Net - Paru le 1er février 2013

 

A quelques années de la retraite, les quinquagénaires peuvent vouloir terminer leur vie professionnelle en beauté. De multiples options existent.

 

JDN 1er fevr 2013 

 

Lien vers l'article sur le JOURNAL DU NET dans lequel je donne mon point de vue 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 16:28
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 17:47

Sa disparition me fait me souvenir qu’il fut le premier à me publier. A l’époque, il était le Rédacteur en chef des Echos.

C’était en 2002, la déroute de Jospin m’avait poussé à prendre la plume, faute d’avoir trouvé dans la Presse le commentaire que j’attendais sur cet événement incroyable.

J’avais donc rédigé un article sur ce sujet que je lui avais envoyé ainsi qu’aux autres grands quotidiens.

Dès le lendemain, c’est lui qui accepta le premier de le publier : « La France n’aime pas le terrain…» parut le 25 juin 2002*. J’avais une moitié de page rien que pour moi, avec ma photo, le titre de Consultant spécialisé en développement et la fierté d’un succès inattendu.

Aujourd’hui, je veux dire à ses proches, que sans son aide et son courage de publier l’illustre inconnu que j’étais, je n’aurais peut-être jamais eu l’audace de recommencer : depuis j’ai pondu de nombreux autres articles dans La Tribune dont il devint le patron puis dans d’autres journaux.

Mais, surtout, il m’a donné cet immense culot de passer à une autre étape : écrire des livres.

Je ne l’ai jamais rencontré mais la confiance qu’il m’a accordée est un bien précieux dont je continue à tirer parti avec bonheur.

C’est avec tristesse mais aussi avec la plus grande sympathie que je pense à lui !

*un article qui d’ailleurs est toujours d’actualité… La France n'aime pas le terrain... (Les Echos 25 juin 2002)

 

  

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:54

Apprenez à vos cadres à se vendre ! Faites-leur découvrir les ressources du Marketing de soi !

Dans le contexte de crise et de recherche de compétitivité que nous connaissons, vous souhaitez par tous les moyens maintenir la motivation de vos cadres. Pour cela, vous utilisez les outils classiques : de fréquentes réunions pour rappeler les objectifs stratégiques, des formations courtes pour développer telle ou telle compétence, une individualisation des rémunérations, la mise en place de récompenses motivantes… rien n’arrête votre imagination pour encourager l’investissement maximum de vos cadres !

Il existe pourtant un autre moyen de motiver vos cadres, insuffisamment utilisé : les rendre capables de mieux se vendre. Savoir se vendre est en effet un outil puissant dont les effets positifs sur le développement de l’activité et la création de valeur sont largement sous-estimés par le management.

Cependant, convenons que cette idée fait naturellement peur au management : la crainte, justifiée, de voir ses cadres performants partir à l’issue d’un tel apprentissage n’est guère engageante… Mais c’est oublier un peu vite la vertu primordiale de cette compétence, sans commune mesure avec le faible risque évoqué plus haut. Une telle compétence apporte en effet à l’entreprise trois conséquences heureuses et créatrices de valeur : une performance accrue des cadres, une communication plus musclée de l’entreprise et une plus grande fluidité interne.

Une performance accrue des cadres

Par le travail de réflexion mené sur leur parcours, leurs Registres de performance propres et leur personnalité, les cadres vont acquérir une idée plus claire de leur offre professionnelle, de leur employabilité réelle : ils donneront ainsi davantage à leur maison ! Un tel travail va accroître immédiatement leur estime de soi et la confiance qu’ils ont en eux. Un sentiment que le contexte difficile de ces dernières années a  sensiblement diminué : dans un marché de l’emploi où l’offre se fait rare, les cadres comme tous les salariés, ont tendance à se faire tout petits… Ce « retour sur soi » vertueux va provoquer chez le cadre un surcroît de capacité relationnelle pour aller vers les autres, pour « aller vers le marché. » Avec tous les avantages d’un relationnel relancé dans l’entreprise : un enrichissement naturel dû aux rencontres, une créativité qui s’en trouvera dynamisée et un engagement redoublé.

Une communication plus musclée de l’entreprise

Une fois ce travail de réflexion fait, le Marketing de soi va permettre à chaque cadre de jouer à plein son rôle : être le digne représentant auprès de tous de l’entreprise qui l’emploie. Il disposera d’un discours construit dont l’impact quotidien sera optimisé. Structuré, clair et offrant l’image la plus attrayante et donc la plus performante qui soit, ce discours va non seulement « vendre » le cadre dans les meilleures conditions mais il va « pré-vendre » l’entreprise. En effet, dans la plupart des cas, il suffira d’y ajouter une présentation de l’entreprise construite sur un même mode structuré pour que la communication globale de l’entreprise s’en trouve sensiblement améliorée. Une technique idéale dans les présentations « corporate » que l’entreprise fait tous les jours sans, le plus souvent, le temps de préparation nécessaire !   

Une plus grande fluidité interne

Le Marketing de soi présente en outre un formidable avantage : en donnant aux cadres les moyens de mieux promouvoir leur offre professionnelle, il va doper la capacité de mobilité interne de l’entreprise. Fort d’une meilleure conscience de son employabilité et davantage confronté au marché, chacun pourra en effet envisager de franchir plus favorablement les frontières internes que sont les métiers et les fonctions pour lesquelles le cadre ne possède pas toujours, a priori, les compétences ou l’expérience. Par le relationnel qu’il développe en interne, l’apprentissage du Marketing de soi est un véritable pari pour davantage de mobilité ! Par exemple, il est un moyen très performant pour redynamiser les carrières à mi-parcours ; des carrières que l’entreprise, désormais, se doit de garantir. De même, en permettant une meilleure communication de chacun, il facilite le lien intergénérationnel.  Il est un formidable moyen d’augmenter la fluidité dans l’entreprise et, en ce sens, il accompagne l’entreprise dans sa recherche de davantage de responsabilité sociale !

 

Par le mouvement vertueux auquel il convie l’entreprise, le Marketing de soi présente une somme de réponses incomparables et très adaptées aux enjeux actuels de compétitivité !

lire l'article sur le Journal du Net

Partager cet article
Repost0